Graines de chia, baies de goji et d’açaï, quinoa, grenades ou avocats, tous ces « superaliments » étaient autrefois le privilège des boutiques spécialisées et des magasins de produits diététiques. Aujourd’hui, ils sont en vente dans la plupart des supermarchés. Les consommateurs voient eux une promesse de forme physique, de minceur, de santé et de bien-être.

Le terme de superaliment n’est pas réglementé par la loi. En principe, on entend par superaliments surtout des fruits et légumes particulièrement nutritifs. Riches en vitamines, en minéraux et en antioxydants, ils peuvent avoir une action bénéfique sur la santé. Le problème inhérent à de nombreux superaliments est leur origine exotique. Pourtant, il existe aussi des superaliments régionaux qui n’ont pas à subir de longs transports. Nous vous présentons ci-après quatre superaliments régionaux que nous utilisons dans nos produits et qui constituent une excellente option à la place des plantes exotiques.

L’argousier

Les baies de goji ne sont pas indispensables, car l’argousier suisse fait parfaitement l’affaire. Originaire du Népal, l’argousier était utilisé dès le Ve siècle comme fortifiant et comme remède contre les blessures et la constipation. 100 grammes de fruits d’argousier contiennent entre 200 et 900 milligrammes de vitamine C, soit 4 à 18 fois plus que les citrons. Ils sont par ailleurs riches en flavonoïdes, en caroténoïdes et en acide palmitoléique. Ce dernier améliorerait la sensibilité à l’insuline, jouant ainsi un rôle dans la prévention du diabète. Les fruits de l’argousier peuvent être transformés en jus ou en confiture. Une solution encore plus simple consiste à prendre notre produit vitaminé Narosan Argousier.

argousier

Narosan Argousier

Narosan Argousier


La myrtille

Les baies d’açaï, qui font aujourd’hui souvent partie intégrante du petit déjeuner, proviennent des forêts vierges d’Amazonie et viennent donc de très loin. La myrtille suisse présente une composition similaire. Elle est riche en anthocyanes et en vitamine C, dont l’action antioxydante est bonne pour le système cardiovasculaire. La myrtille fortifie le système immunitaire et aurait un effet bénéfique sur l’activité cérébrale. Elle constitue ainsi une formidable option pour remplacer la baie d’açaï exotique. Notre produit vitaminé Narosan Myrtille contient de la myrtille.

Myrtille

Narosan Myrtille

Narosan Myrtille


L’ortie

Bien que personne ne l’aime vraiment et qu’elle soit considérée comme une mauvaise herbe, l’ortie est un véritable superaliment. Elle contient des flavonoïdes et du potassium qui stimulent le transit, permettant ainsi d’éliminer d’éventuels germes pathogènes. L’ortie est par ailleurs riche en vitamine C et en minéraux tels que le fer, le calcium et le magnésium. En cuisine, l’ortie peut être utilisée comme les épinards ; pour lui faire perdre son caractère urticant, il suffit de la mettre dans l’eau bouillante, de la passer au rouleau à pâtisserie, de la broyer ou de la faire sécher. Si vous préférez ne pas prendre de risque, prenez nos gélules vitamine D3 + calcium ou notre Ice-Tea aux herbes. Ils contiennent tous les deux des orties.

ortie

Gélules de Vitamine D3 au calcium

Gélules de Vitamine D3 au calcium

Ice Tea Herbes

Ice Tea Herbes


Les germes de blé

Si le germe de blé ne représente qu’une infime partie du grain de blé, il n’est pas négligeable pour autant. En effet, le germe de blé est riche en vitamines et en minéraux. La vitamine E qu’il contient possède un effet antioxydant, capte les radicaux libres et lutte ainsi contre les maladies cardiovasculaires. Des études ont par ailleurs révélé que la spermidine se trouvant dans le germe de blé ralentit le processus de vieillissement et peut prévenir les maladies dégénératives. Les compléments alimentaires Narosan Red Berry, Narosan Orange et Narosan Tropic contiennent de l’extrait de germe de blé.

Les germes de blé

Narosan Red Berry

Narosan Red Berry

Narosan Orange

Narosan Orange

Narosan Tropic

Narosan Tropic